><
1/3

tours Langeais

Les petits cailloux des bords de Loire chatouillent nos frêles petons, grésillent sous les roues du chariot. Notre formation avance jusqu’à l’eau sous les caméras de France 3. Nous affichons notre beau sourire et répondons mal assurées aux questions de la journaliste.

Après quelques prises de vue le kayak reprend le fil de l’eau. Sous le pont Napoléon une dernière caméra immortalise notre passage.

Les bruits de la route tue le calme. La matinée s’écoule.

Quant au pont où le Cher vient épouser la Loire, un rapide nous rappelle à l’ordre.

Nous comptons sur le facteur chance pour le choix de l’arche à prendre. La myopie d’Isabelle nous fait plonger dans les plus grosses vagues qui malicieusement remplissent le kayak. L’arrêt s’impose pour toutes sortes de vidanges.

Nous reprenons La Loire ruisselantes et frigorifiées.

Charles nous hèle. Et nous retrouvons nos maquereaux en conserve pour nous sustenter.

Nous sommes en avance nous rédigeons avec humour nos récits en retard.

Jean-Michel Niobé kayakiste aventurier projetant de faire le tour du monde, que nous avions rencontré au salon nautique en décembre, a tenu sa promesse et nous rejoint.

Dans la joie nous échangeons passionnément sur nos projets.

N’impatientons pas les langeaisiens. Il faut partir

« Il fera beau demain les singes grimpent » Charles généreux dans l’âme nous a voulu le soleil et s’est poser sur haute branche de l’arbre surplombant nos bateaux. Son agilité n’étant pas celle d’un chimpazé. Il choit. Un boum retentit juste derrière Isabelle. Heureusement rien de grave il s’en est fallu de peu. Comme quoi il vaut mieux faire du kayak.

Jean-Michel embarque la chienne qui se blottit contre son torse. Même les animaux se piquent au jeu.

Nous voilà voguant tranquillement pendant les quelques kilomètres restant.

Une toue nous croise chargée de touristes. Ils nous saluent et nous applaudissent.

En aval du pont élus et Lions clament leurs encouragements.

Embrassades, félicitations… le Vouvray coule….

Nous tenons notre rôle et promouvons le don de moelle osseuse.

Nous reconnaissons bien la solidarité des Lions, Jean-Michel fera partie de leurs hôtes pour le diner.

C’est au Gosier Sec, restaurant troglodyte, que nous passons une soirée fort sympathique.

Prochaine étape Langeais Saumur 37.5 km

Plus de photos sur la page FB lekayakdelespoir