Sully Orléans

 

Parties tôt pour cette étape de 48 km, la fraîcheur du petit matin réveille nos peaux encore tièdes de la nuit. La polaire s'impose. Le fleuve dont le niveau d'eau s'amenuise au fil des kilomètres parcourus, nous oblige à quitter fréquemment l'embarcation pour la tracter.

Nageant dans les eaux tranquilles, un castor pointe son nez. Le ciel nuageux se reflète sur l'étendue. Les arbres narcissiques revêtus de leurs beaux costumes verts se mirent sur le plan d'eau tel un miroir nous offrant de sublimes images pour notre album photo. La nature nous berce de ses chants. Des moutons toutes cloches tintantes paissent l'herbe haute au flan du rivage. Nous glissons vers la pluie à forte cadence le vent ne nous ménage pas forcissant au fil des heures. Un tourbillon nous emporte dans un tête à queue . Arrivées à Châteauneuf nous débarquons pour enfiler nos imperméables les gouttes se faisant plus menaçantes. Un chevreuil s'abreuve et prend la fuite à notre passage. Plus loin le soleil revient et suffocantes dans nos tenues nous faisant une halte pour les enlever. L'arrivée sur Orléans est proche. Nous sentons la fatigue musculaire mais nous ne fléchissons pas. Nous longeons du canal latéral qui nous surplombe. 2 kayakistes et stand-up paddle nous ouvrent le chemin pour nous mener quai du Châtelet en amont du pont Georges V. Au pont René Thimat nous plongées dans le tumulte des rapides dont nous sortons victorieuses. La foule nous applaudit. Lions, élus et associations nous accueillent et le kayak en 2 temps 3 mouvements est hissé sur le quai. La présentation du don de moelle osseuse commence. Dans son fauteuil roulant la kayakiste paralympique prête une oreille attentive et remplit un formulaire. La solidarité est à son comble. Le kayak traverse les ruelles pavées d'Orléans jusqu'à l'Hôtel Groslot. Nous attirons au passage l'attention de quelques badauds qui prennent formulaires et brochures pour une étude plus approfondie sur le sujet. Nous pénétrons dans le Salon d'Honneur. Le silence s'installe. Madame Béatrice Odunlami adjointe au Maire, commence son élocution dans un décor gothique Troubadour. Son discours nous émeut. Sous les applaudissements nous entamons le notre. Des mains de Didier Billard, Lion président de la zone d'Orléans, nous recevons un chèque de 2100€ de la part des clubs de la ville. Dans le salon des invités sous un lustre de bronze monumental, nous portons un toast à notre beau défi.

Merci à toute cette solidarité qui fait le succès de notre mission.

Notre soirée se termine dans la joie et l'allégresse aux pieds de la Pucelle, accompagnées de nos deux amis Lions. Suite à une décorporation nous nous sommes retrouvés plus nombreux! La bilocation a fait ses effets. C'est dans de grands fous rires que nous nous endormons.

Demain Orléans Beaugency 30 km

plus de photos sur la page fb lekayakdelespoir

En voir plus