C'est de bon matin que nous prenons notre plume pour vous conter l'épisode Bourbon-Lancy Decize, la fatigue nous ayant emportées hier soir bien trop vite. Sous le pont du Fourneau, le kayak quitte la rive.
Les élus venus nous soutenir pour notre départ disparaissent sous les branchages.
Le chant des oiseaux bercent notre progression. Nous entendons parfois un coucou des bois. Par habitude nous comptons ses coucous mais aucune correspondance avec les écrans de nos montres!
Le fleuve dégage des effluves particulières d"alluvions et imprime notre mémoire de cette odeur.
Les fonds tantôt profonds tantôt superficiels nous obligent parfois à tirer le kayak.
C'est une belle promenade où nous découvrons une nature splendide et sereine.
Nous déjeunons sur la plage d'une île. 
Le sable y est instable et se rompt facilement. Les pieds s'enfoncent. Nous progressons avec méfiance.
Quelques heures plus tard nous découvrons Decize et ses premiers bâtiments puis le barrage. Nous remontons L'Aron. A la confluence des ces deux eaux une ribambelle de kayakistes se meut vers nous. Le Club de kayak de Decize et ses membres nous saluent. 
En formation serrée nous accostons Quai du champs de foire sous les applaudissements des élus, Lions, habitants, presse.
Merci à tous ces bénévoles de nous avoir assistées en cortège pour ces derniers mètres. 
Émues nous saluons toutes les personnes présentes.
Amélie dans la foule se fait discrète. Cette jeune femme nous a contactées au commencement de notre aventure pour nous proposer son aide. Volontaire et donneuse de moelle osseuse nous pensons que son témoignage auprès du public est une force capitale.
Nous entamons notre discours sur notre défi et le don de moelle osseuse.
Nous appelons Amélie à la barre et dans une élocution simple et concise elle captive et convint les decizois.
L'adjoint au sport nous remet à chacun un livre sur l'histoire de Maurice Genevois à Decize.
Et nous recevons un chèque de l'office municipal des sports.
Un pot d'accueil très convivial nous est offert. La loterie bat à son plein; L'urne se remplit de dons et de formulaires.
Nous partons ensuite chez nos hôtes.
Nous passons une belle soirée en présence de Monsieur le maire les élus et les Lions au restaurant Raboliot où Colette nous reçoit divinement.
Très fatiguées nous plongeons dans le sommeil sans force pour notre compte-rendu.

plus de photos sur fb page lekayakdelespoir