><
1/3

8h petit déjeuner très sympa chez LILY avec nos amis Lions et ceux de l'association quai de Loire. Sur la table 2 journaux avec dans chacun d'eux un bel article sur notre défi et le don de moelle osseuse. 

Nous partons du ponton du camping de DIGOIN. le vent souffle fort, le kayak recule. ça commence bien ! La journée s'annonce musclée.

Le soleil radieux, nous  coiffons   nos têtes de nos beaux chapeaux cannois.

Nous partons avec 3 petites difficultés que nous passons avec brio sous les conseils avertis d'un connaisseur.

La Loire nous découvre des images magiques. Les arbres se miroitent dans l'eau, tels des flocons de neige le pollen virevolte, les cygnes gracieux prennent leur envol, la campagne hume bon l'accacia, le castor barbotte, les aigrettes garzettes déploient leur plumage blanc immaculé. Dans les renoncules fleuries, sillures, brochets, sandres sursautent. Les vaches dans l'eau jusqu'aux flancs s'abreuvent et le kayak file dans ce décor pittoresque.

Il est 13 h. La pêche ayant été fructueuse, nous sortons nos boîtes de sardines à l'huile et d'un air dégouté le pêcheur nous interpelle sur les 2 autres grosses difficultés à venir.

Effectivement arrivées sous le pont de la voie de chemin de fer, le chant du torrent nous alerte. Nous accostons le kayak et partons en repèrage. Entre piliers et rochers l'eau déferle puissamment. Après une grande hésitation, nous décidons, stressées, de franchir ce rapide. C'est heureuses de notre réussite que nous voguons vers la seconde difficulté. Philippe et Bernard 2 kayakistes de Bourbon-Lancy sont venus à notre rencontre pour les derniers kilomètres. Bien leur en a pris. Au "cul" de la Besbre, tel est cité son confluent avec la Loire, l'eau torrentielle assourdie nos oreilles. Cailloux et rochers deviennent de véritables lames de couteaux. Nous sortons alors du kayak pour un portage. L'eau coule violemment prudence s'impose pour ne pas choir. Merci à Philippe et Bernard pour leur aide. Nous repartons au gré des caprices de la Loire . A St Aubain le vent forcit. Nous longeons les immenses falaises de sables où guêpiers et hirondelles nichent. A sortir du méandre, Madame le député Maire, photographe, Lion, élus, amis nous accueillent chaleureusement. Nous partons pour une réception salle Roger Luquet. C'est avec surprise et émotion que nous découvrons au mur notre affiche, notre parcours et sur les tables une multitude de formulaires d' inscriptions au nom du kayak de l'espoir. Attentives nous écoutons la belle allocution de Madame GUEUGNEAU Député Maire . L'urne se remplit. Pour terminer cette soirée, un dîner nous est offert à la Grignotte. Un grand merci à toutes les personnes impliquées pour le bon déroulement de notre cause.

Demain DECIZE 38 km

plus de photos sur fb page lekayakdelespoir