Jour 4 Porto Girolata - 4 juin

 

La météo annoncée la veille est excellente. Nous décidons de partir un peu plus tard. Nous préparons le kayak sur la place principale de Porto à la vue de tous pour attirer l’attention. Bien nous en a pris car deux touristes alimentent l’urne posée régulièrement proche du kayak.
Nous téléphonons au sémaphore de La Parata. Il nous annonce un vent force 4 à 5 forcissant en fin d’après midi et un BMS (bulletin météorologique spécial) pour un avis de grand frais cette nuit de 23h à 6h du matin.
A la mise à l’eau, nous constatons que le vent a devancé les prévisions.
Ce n’est pas un « petit » vent qui va nous arrêter, nous partons donc le vent plein nez comme nous en avons l’habitude.
Et nous ramons, ramons. Nous ramons dans tous les sens du terme.
Un zodiac des affaires maritimes vient à notre rencontre. Deux hommes soucieux nous interpellent autoritairement, nous sommant presque de faire demi tour. Répondant judicieusement à leurs questions, ils nous autorisent à poursuivre notre route avec une mine moins déconfite.
Le vent forcit. La puissance de nos 4 bras maintient le kayak à petite allure. Pas question pour l’une d’arrêter de pagayer, sinon le kayak recule.
Enfin, au bout de 4 heures d’éfforts physiques intenses, nous arrivons aux portes du golfe de Girolata. Dans une mer du vent tumultueuse le kayak balance dans tous les sens. Nous faisons demi tour pour accoster à la plage de Gradelle. Nous découvrons notre ami Jean Lou sur un kayak de location venant nous accueillir.
Nous avons parcouru 15km. Record de lenteur mais record d’efforts.
Enfin nous déjeunons il est 16 heures. Et dans un dernier effort nous sollicitons quelques vancanciers pour des dons.
Ce soir la mairie de Galeria nous offre le gite à la maison de la mer, sur le port.
Demain Galeria Scandola